Non rien …!

20170311_164808-01Juste pour dire que j’ai fait une garamonde en château d’sable !

Et qu’il est possible que je ponde tout l’alphabet pour peu que je reste quelques heures sur une plage cet été….je veux bien de l’aide ! une sorte de défi collectif, on détermine un alphabet et on s’y tient….c’est éphémère, chronophage, inutile….Tout ce que j’aime !

Publicités

« la salle à manger »

Chouette ! un marseillais qui tombe sur mon blog en cherchant « peintre en lettres/marseille » et hop, une rencontre bien sympa avec Fred.

Il ouvre un resto au Cours Julien à Marseille (5ème) et s’interroge sur un nouveau nom avec sa copine Faïza, et là, au cours de la discut’ ils tombent d’accord sur ce nom que je trouve parfait.

J’ai ajouté la photo du travail préparatoire de cotation des typo (la fameuse leçon dtirée d’une façade précédente…) et voila que M. Garamond passe à l’échelle *4 pour que ses précieux empattements s’alignent sur 4 mètre par 70 cm.

J’ai opté pour un fond bois brut lasuré et teinté dans l’esprit de leur très belle adresse.

Je ne peux que vous conseiller le brunch du week-end qui est bio-frais-local bref, on ne souhaite pas mieux !

J’espère peindre leur devanture vitrée dans un style bien rétro, en doré et blanc…..time will tell…

20170315_170949-01

In SMACK we trust !

Un bien beau contrat que celui-ci. Un très bel espace de co-working à la préfecture (Marseille 6ème). Daphné est le queen des lieux, son projet a enflammé mon imagination ! Imaginez, 3 étages des bureaux vastes et des pièces de réunions à tous les niveaux, une ambiance graphique à rechercher pour chaque espace….

Génial, j’ai fait un cahier entier de crobards et….un seul a été retenu à cette étape de notre collaboration mais j’ai bon espoir de peindre sur tous les murs de SMACK !

J’ai travaillé ici avec une mise à l’échelle des caractères, ce qui demande pas mal de tracés préalables pour un résultat plutôt propre.

CHEZ RORAIMA

20161120_164237-01Le temps passe et je le prends à présent pour actualiser quelques réalisations…

Cette façade, réalisée pour une céramiste marseillaise, m’a appris beaucoup de choses, pour avoir bien failli renoncer à cette pratique contraignante de la peinture en lettres !

J’ai fait ici des fautes que je pense et j’espère ne plus reproduire à l’avenir. Je remercie Judith pour ce contrat qui m’a demandé beaucoup de temps et de retouches !

Il n’en paraissait pas grand chose comme ça mais les commandes rigoureuses demandent au peintre de l’être (de lettres) et les contrats qui ont suivis sont l’expérience de celui-ci tout particulièrement.