Co-working et rôtisserie !

 

20161023_180556-01

Cela fait quelques temps que nous échangeons des tracés de lettres sur papier avec mon ami Jérôme…Nous essayons du matériel, nous faisant languir sur les recherches de l’un et les trouvailles de l’autre.

Et puis, lorsque Jérôme me propose de peindre la devanture de sa « cantine », je lui propose que cela se fasse ensemble ! Il est précis, exigent, minutieux et aime tout autant dégoter des typos, voila la possibilité de se jeter sur une réalisation en duo chacun avec ses expériences et ses exigences (exercice de diction)

Une vitrine…!

Le support parfait pour parfaire !

On a pas mal bossé la version papier, des typos – bien sûr – une gestion de l’espace pour dissimuler ou mettre en avant des espaces, et enfin trouver une date pour réaliser le plan….Merci Cécile pour la logistique ayant permis de passer 8 heures sur l’échelle !

Pour qui redoute d’avoir trop chaud, le mois d’octobre, son vent et sa pluie sont un ravissement pour les temps de séchage et l’inconfort ! En réalité, le réel inconfort est venu de la différence thermique et olfactive entre dedans & dehors… Imaginez : Dehors, un axe de circulation (pas mal pour notre boulot…une fois fini!) une météo proche d’être exécrable. Dedans, la douce chaleur de la rôtissoire et du four, en activité pour cuire à point des poulets et des gratins divers… Et nous, circulant entre l’un et l’autre, alternant entre salir les pinceaux et les nettoyer, sans s’octroyer une pause rôti/gratin qui nous faisait diablement envie !

Ca, c’était pour se faire plaindre un peu, mais pour expliquer aussi un peu le contexte !

Au final, un travail assez propre, malgré les typos de dernières minutes même pas calibrées parce qu’on n’avait plus le temps…un client vaguement satisfait : « ah bon, je ne peux plus laver mes vitres à l’alcool ? » et un nouveau duo !

Quoi qu’il en soit, je suis satisfait, j’ai pu dessiner mon regretté PX !

Et le plus important, c’est qu’on a trouvé un binôme plutôt sympathique pour lequel un nom est apparu… « LOREM IPSUM » peintre en lettres…

J’aime bien l’idée de « remplir du texte », valorisant la mise en page et le choix typographique…ça colle bien ! Après tout, peut importe d’écrire PIZZERIA/MENUISERIE ou BOUCHERIE/PLOMBERIE, tant que les glyphes ont du styles…et ceux-ci en ont ! Merci Jérôme !

 

notes de bas de pages non référencées :

.un  PX

. le LOREM IPSUM

 

 

 

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s